Utilisateurs de Perl à Paris

David remplace Jean

Un historique approximatif des réunions de Paris.pm


Vous voulez venir à la prochaine réunion, et vous ne savez pas où c'est ? Voici le guide.

Table des matières


mercredi 5 avril 2000

La voix de David

La voix du secrétaire perpétuel permanent informel officiel étant parti avec son maître en vacances, j'ai pris le soin de prendre quelques notes à la réunion.

Pour une fois je pensais pouvoir venir à la réunion de bonne heure -- c'était sans compter sur le refus d'un serveur NT de vouloir rebooter correctement. En tout cas, j'arrive à la taverne à 20h30 et il n'y a personne, la salle n'est même pas allumée. Ma première réaction est bien sûr de penser que je me suis encore planté de date.

Mais rapidement Stéphane arrive, et il commence à raconter ses dernières périples dans les boyaux de perl. Il a vu qu'il y a pas moins de huit stacks différents qui régentent l'execution d'un programme, et en plus il y a des drapeaux dans tout les sens qui modifient le comportement de tout et n'importe quoi. Il continue toujours ses recherches sur un shellish perl. Il a essayait du cargo cult programming sur le tokeniser, sans plus de succès.

À ce moment-la, Emmanuel débarque. C'est un nouveau, qui a lu l'annonce de la réunion sur Da French Linux Page. En fait il avait passé à 19h30, mais il n'y avait personne. C'est ce que j'appelle de la bonne volonté ; il faut savoir qu'en règle générale, le plupart des gens arrive entre 20h30 et 21h00.

Ensuite arrivent Jean-François, un autre nouveau, qui était un pote de Bertrand qui lui aussi était un nouveau en ce qui concerne les Mongueurs, et puis il y avait Jean-Christophe, encore yet another nouveau qui était un pote, cette fois-ci, de BooK. Et puis il y avait Artur et donc on était au complet.

Pendant ce temps Stéphane s'était lancé dans un recapitulatif de son shellish perl, et remarquait que le syntaxe de Perl pour les attributs d'un objet n'était pas aussi épuré qu'un langage comme TCL, par exemple. Jean-Christophe parlait de ses experiences avec le Literate Programming qu'avait inventé un certain Donald Knuth. Il était d'accord avec moi comme quoi le résultat est beau à mourir, mais le syntaxe pour y arriver est à vomir.

Je crois que c'est Jean-François qui demandé quelles techniques on utilisé pour debugger du Perl. Il y a eu comme une pause dans la conversation, et après un moment j'ai dit que d'abord j'utilisais un bon vieux print et si cela ne marchait pas je faisais un perl -d. Quelqu'un d'autre, un nouveau, n'avait pas entendu parler de cela, et donc un mongueur a expliqué en vingt secondes les principes. Comme quoi on a augmenté le niveau mondial de Perl un chouïa ce soir.

BooK avait acheté une copie de chaque journal du jour, c'était le jour où un certain William Gates a été laminé par un juge. En anglais on dit ``and there was much rejoicing.'' Il avait aussi amené son programme en Perl pour générer des pages HTML ainsi que des exemples de comment incrémenter une variable. Mais il avait imprimé les pages dans une police de 4 points, donc c'était parfaitement illisible dans l'obscurité de la taverne.

On a parlé du test de pureté de Perl. Quelqu'un n'avait pas compris que plus le score est haut, moins c'est bon. J'ai avoué que je fais le ménage dans la liste de temps à autre, pour virer les Inconnus et les gens qui atteignent 0% de pureté. On s'est dit que cela donné envie de temps à autre d'écrire des scripts d'une manière spécifique, simplement pour gagner un point de pureté. Stéphane a demandé si quelqu'un avait réussi à écrire un script sans caractères alphabétiques... il a réussi cet exploit ultérieurement sur la liste de diffusion.

BooK a fait développer des photos d'une réunion de l'année dernière (il était temps !), mais il a réussi a les oublier à la maison. Ce qui me fait penser, il a toujours un T-shirt Perl Mongueurs taille XL qui n'a jamais été livré. La première personne à la réunion de mai qui a les thunes (~120FF) pourra le prendre...

On a parlé des copyrights, le fait que des vieille icônes de la culture populaire, telles que Capitain America, Mickey Mouse, Calimero et Tintin vont bientôt tomber dans la domaine publique. C'est sans compter sur les héritiers de lobbyer pour l'extension du durée du copyright...

On a bien rigolé sur l'émission d'Envoyé Spécial à propos des startups d'Internet, surtout le petit con qui allait à Matignon pour discuter du Net avec le péemme, et l'autre boîte de fadas avec leurs iMacs rose bonbon et le serveur sur un tabouret dans les chiottes.

On a parlé de l'article doom and gloom de Bill Joy dans Wired. Ça faisait des mois qu'on m'avait pas parlé d'un bon article dans Wired. Finalement je ne regrettes pas d'avoir laissé tomber l'abonnement.

On parlait du scandale qu'est le WAP, qui n'est rien d'autre qu'un habillage propriétaire autour des protocoles ouvertes des RFCs. Personne ne semble s'en émouvoir dans le monde, mais moi je trouve ça choquant.

On a évoqué www.margherita2000.com et des machines à laver, sans que je sache pourquoi, mais je l'avais noté sur mon papier, donc c'est sans doute important. Ah ooui, le premier lave-linge sur internet : qui parle et écoute.

Les DVDs, et les concepts des régions, le coût des brevets dans un lecteur de DVDs, et donc la méprise totale affichée par les world companies nous a déprimé, donc on a commandé une autre bière.

Vers la fin au moins quatre personnes ont témoigné de la solidité et robustesse des vieilles calculettes HP-41. Untel l'a jeté contre un mur, tel autre la balancé par la fenétre (du troisième étage) et quelqu'un d'autre l'a plongé dans un seau. Chaque fois la calculette en redemandait encore. Et ben, ce n'est pas ce que je ferais avec mon Palm.

Voila, ça c'est terminé plus ou moins comme ça.


HTML 5 - CSS v3 Mongueurs de Paris, le 13 janvier 2013 Copyright © The Paris Perl Mongers, 1999-2017